23 octobre 2018 ~ 0 Commentaire

république (pùblico)

roi

Toute la panoplie du nationaliste catalan: drapeau sur la tête, affiche « liberté presos », ruban jaune et photo de Puigdemont

République ou monarchie

54% de la population est en faveur d’un référendum pour décider selon une enquête de Podemos

Podemos a mené une enquête pour connaître la position de la population sur un référendum pour décider entre Monarchie et République: le résultat 54% sont en faveur de l’organisation de cette consultation, alors que 31% seraient contre un référendum sur le chef d’État. Selon des sources de Podemos, « la même enquête indique que la monarchie est une institution qui représente le passé et que les citoyens associent à la corruption, et seulement 16% des répondants associent la monarchie à la démocratie ».

Le parti pourpre a mené cette consultation interne par manque de données officielles sur la monarchie. Cela fait trois ans que le Centre de recherches sociologiques (CIS INSEE note du blog) ne l’a pas demandé. La dernière fois que le CEI a consulté les citoyens au sujet du chef de l’État, c’était en avril 2015. Ils n’ont même pas demandé la préférence pour la forme de l’État, mais seulement l’évaluation relative à l’institution: 4.34 sur 10. Il n’a pas non plus été confirmé si le Centre de recherche, qui relève directement de la présidence du gouvernement, posera de nouveau des questions sur la monarchie.

Ainsi, faute de données, Podemos a réalisé cette enquête à la fin du mois de juillet dernier. Peu de temps après les irrégularités commises par le roi Juan Carlos Ier, après les révélations de Corinna zu Sayn-Wittgenstein, qui a déclaré avoir des comptes en Suisse.

Les données auxquelles Publico a eu accès montrent que 53,8% sont en faveur du référendum entre la Monarchie ou la République, 31,1% sont contre et 15,1% des personnes interrogées ne savent pas sait ou ne répondent pas

L’enquête a été menée à l’échelle nationale et comportait 1 014 interviews en ligne. Le parti violet, expliquez également que les entretiens ont été menés auprès de la population générale vivant en Espagne depuis 18 ans, avec des quotas par sexe, âge, taille de l’habitat, communautés autonomes et niveau socio-économique, avec une erreur d’échantillonnage de 3,08% , ce qui signifie une confiance de 95,5%.

L’enquête de Podemos coïncide avec une autre étude menée en juillet par Electomanía y Contexto. Dans les résultats, ils indiquent que 6 répondants sur 10 estiment qu’il est nécessaire de voter pour choisir entre la monarchie ou la république. En outre, lors d’une consultation, 53% des jeunes de 35 ans voteront pour une république, alors que ce chiffre tombe à 48% pour les 36 à 55 ans et à 41% pour les plus de 56 ans.

Initiatives de consultations et actes d’aversion envers la Couronne

Ces données coïncident avec les initiatives en cours à Madrid avec des consultations organisées par des habitants de plusieurs quartiers de la capitale. Le 23 juin, 6 490 habitants de Vallecas ont voté pour que l’Espagne soit une république. Et, le 24 novembre prochain, une autre consultation aura lieu dans le district de Vicálvaro. Depuis l’été, les actes d’aversion envers la Couronne émanant de citoyens et d’institutions ont augmenté.

Público a compilé les derniers épisodes qui montrent ce rejet: des étudiants d’excellence à Oviedo qui refusent d’assister avec Felipe VI et Laetizia à la cérémonie de remise des récompenses de la Princesse des Asturies, au jeune homme qui, durant le travail de nettoyage post inondations de Majorque, offre Roi un balai pour le saluer, en passant par la résolution du Parlement catalan condamnant la position du gouvernement central.

Les initiatives du Congrès se sont également multipliées pour enquêter sur la monarchie, en dépit des blocages imposés à la Chambre des députés: mardi, Unidos Podemos et ERC ont présenté à nouveau une commission d’enquête sur les allégations d’activités illégales de Juan Carlos. de Bourbon. Pour éviter les vetos de PP, PSOE et Ciudadanos, ils ont proposé cette fois de limiter l’enquête aux événements survenus après l’abdication de l’ancien chef de l’État, alléguant que l’abdication du roi émérite en 2014 impliquait la renonciation au privilège de l’immunité pour ses actes.

Ce journal a également lancé une pétition en faveur de l’organisation d’un référendum sur la forme du pays. Pour le moment, plus de 140 000 personnes ont signé cette pétition réclamant le droit de se prononcer en faveur de la république ou de la monarchie.

Madrid 23/10/2018

https://www.publico.es/

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin