17 octobre 2018 ~ 0 Commentaire

salarié(e)s breton(ne)s (ouest france)

breizxit

Les salariés bretons non cadres sont moins payés

La Bretagne est la région où les salaires des non cadres ont le moins progressé au premier semestre 2018 par rapport au premier semestre 2017.

C’est le résultat du nouveau baromètre publié par Randstad, le groupe de travail intérimaire. Une progression des salaires de 3 % au premier semestre 2018 en Auvergne-Rhône-Alpes. C’est la plus élevée parmi les régions françaises. Mais à l’autre bout, c’est donc en Bretagne que les rémunérations des non cadres ont le moins progressé au premier semestre, juste 0,5 %. Pour obtenir ce baromètre, Randstad a comparé l’ensemble des fiches de paie qu’elle délivre. Pour l’ensemble de la région Bretagne, il y en a eu un peu plus de 90 000 pour établir cette comparaison d’un semestre à l’autre. Une base de données étoffée.

Les salaires les plus faibles

Pour les salariés qui n’appartiennent pas aux professions intermédiaires (agents de maîtrise, techniciens, commerciaux), c’est en Bretagne que les salaires sont les plus faibles.

Le baromètre de Randstad a ainsi calculé une rémunération brute mensuelle de 1 570 €, contre une moyenne nationale de 1 607 €. Un résultat un peu faussé parce que les chiffres de Randstad ne concernent par définition que des salariés intérimaires qui ne bénéficient pas d’ancienneté. Pour éviter l’écueil, l’étude s’appuie sur les salaires d’embauche. Et puis, rappelle l’entreprise, « l’égalité de traitement impose qu’un salarié intérimaire soit rémunéré au même niveau qu’un salarié titulaire. Cela garantit une bonne représentativité des salaires. »

Un petit mieux pour le bâtiment

D’un secteur d’activité à l’autre, les salaires n’augmentent pas tous à la même vitesse. En Bretagne, c’est dans le bâtiment et les travaux publics que la progression a été le plus visible, 1,3 %. Le baromètre Randstad a calculé pour ce secteur une rémunération brute de 1 690 €.

Dans l’industrie bretonne, les salaires des non cadres n’ont gagné qu’un petit 0,4 %. « Cette hausse modérée maintient le salaire du secteur très en deçà de la moyenne nationale », note encore l’étude. Ce qui donne un salaire moyen breton de 1 559 € contre 1 612 € au niveau national.

Quant aux services (commerces, restauration), « c’est le secteur, en Bretagne comme dans le reste du pays, le moins rémunérateur », souligne le baromètre Randstad. Petite consolation : c’est cependant là que les salaires ont quand même progressé un peu plus qu’ailleurs (1,4 %).

Moins qu’en Pays de la Loire ou en Normandie

Puisqu’elle est à la traîne des augmentations de salaires pour les non cadres, la Bretagne est donc derrière toutes les autres régions. Et par rapport aux régions voisines ? Dans les Pays de la Loire, cette catégorie de salaires a quand même augmenté de 1,8 % pendant la même période, et de 1,5 % en Normandie. Contre seulement ces 0,5 % en Bretagne.

Didier GOURIN 17/10/2018

https://www.ouest-france.fr/

Commentaire: Traverser la rue pour trouver des bas salaires! Merci Manu!

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin