15 octobre 2018 ~ 0 Commentaire

cpn (npa)

lo npa

Conseil politique national du NPA

Contre-offensive face à Macron et liste aux européennes avec Lutte Ouvrière au cœur des débats

Les travaux ont débuté comme toujours par une discussion sur la situation sociale et politique. Malgré l’absence de résolution d’orientation votée majoritairement, la discussion a mis en évidence la nécessité de faire émerger les conditions d’un vaste mouvement d’ensemble contre la politique du patronat et du gouvernement Macron.

Un gouvernement, certes affaibli par la succession d’affaires, de scandales et de démissions, mais néanmoins plus que jamais à l’offensive.

Une fois constaté collectivement l’inadéquation des réponses apportées par l’ensemble des directions syndicales à un tel enjeu et les difficultés à faire du 9 octobre autre chose qu’une énième journée de mobilisation sans lendemain, des nuances et des divergences se sont exprimées, et sur l’analyse du rapport de forces, et sur la capacité des militantEs révolution-naires à faire bouger un tant soit peu les coordonnées de la situation.

La Rencontre nationale des salariéEs du public et du privé organisée le week-end des 8 et 9 décembre à la Bourse du travail de Saint-Denis à l’initiative du NPA sera une échéance majeure pour approfondir l’ensemble de ces questions.

Un matériel public d’appel à cette rencontre sera édité très prochainement. Une motion de soutien à la grève des postiers et postières du 92, qui dure depuis plus de six mois a égale-ment été votée très largement.

Elle encourage notamment tous les militantEs à se rendre au rassemblement de soutien à Gaël Quirante lors de son prochain procès au tribunal de Versailles le 31 octobre, où se jugera sur le fond le maintien ou non de son mandat de représentant syndical, ainsi que les modalités de sa liberté de circulation dans les bureaux de poste.

Développer la démarche unitaire auprès de Lutte Ouvrière 

Le CPN de juin dernier avait acté de proposer une campagne commune avec Lutte Ouvrière pour les élections européennes de 2019. Les différentes rencontres qui ont eu lieu entre les deux organisations ont montré des difficultés, mais aussi une volonté, des deux côtés, de poursuivre et d’approfondir la discussion.

À la suite d’un débat animé, le CPN a adopté une motion qui développe et approfondit la volonté de faire une campagne commune avec LO. Cette motion rappelle que les élections européennes constitueront le premier test électoral national pour le gouvernement Macron, et qu’il est nécessaire d’y faire entendre une voix anticapitaliste et révolutionnaire, en toute indépendance de classe.

Contre les tentations racistes, xénophobes, et protectionnistes véhiculées par tous les politiciens jusque dans les rangs de La France Insoumise, il faut faire vivre l’internationalisme de classe. Il faut mettre en avant la nécessité du tous ensemble, du regroupement des luttes comme perspective pour faire reculer le patronat et le gouvernement à son service.

Dans cette perspective, une campagne commune de LO et du NPA offrirait un pôle d’extrême gauche incarnant une voix internationaliste, anticapitaliste et révolutionnaire.

Armelle Pertus Jeudi 11 octobre 2018

https://npa2009.org/

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin