25 septembre 2018 ~ 0 Commentaire

hôpital guéméné (le télégramme)

manifestants-hopital-sud

Guémené-sur-Scorff. Les syndicats vent debout contre la diminution capacitaire du prochain hôpital

Jeudi, Isabelle Le Gal (déléguée CGT) et Anne-Marie Le Guellec (déléguée FO) ont fait part de leurs inquiétudes et de leur « grogne » quant à la diminution capacitaire annoncée pour la construction du nouvel hôpital local.

« Depuis de nombreuses années avec l’ensemble des acteurs concernés (personnels soignants, usagers, familles, élus, la population du canton et des environs, ainsi que toutes les personnes attachées au maintien d’un service public de qualité et de proximité en zone rurale, nous nous sommes battus pour la reconstruction d’un nouvel hôpital avec maintien de tous les services existants.

Par un courrier du 29 janvier 2013, le Département s’était engagé pour la reconstruction de la partie Ehpad avec ses 170 places.

Aujourd’hui, alors que le plan de financement est finalisé, que le permis de construire est prêt à être déposé, le Département revient sur son engagement et demande à l’établissement de revoir le capacitaire de l’Ehpad, soit une suppression de 30 à 50 places au profit de la région lorientaise », expliquent d’abord les deux déléguées.

Des interrogations sur 30 à 50 résidants

« C’est remettre en cause l’ensemble du projet architectural. C’est priver une partie de la population du Centre Ouest Bretagne de places d’hébergements, alors même que l’établisse-ment affiche complet depuis de nombreuses années et qu’il existe une liste d’attente importan-te », continuent Isabelle Le Gal et Anne-Marie Le Guellec.

Amputer la maison de retraite de 30 à 50 places : c’est perdre 15 à 25 emplois et mettre dans une situation précaire des personnels qui ont construit leur vie familiale et professionnelle dans le secteur.

Les syndicats tiennent à préciser que contrairement aux chiffres avancés par M. Kervarrec, vice-président du conseil départemental, la majorité des résidants de la maison de retraite sont originaires de la région, ou y ont des attaches familiales. De plus, les communes de Bubry et Inguiniel qui font partie de l’agglomération de Lorient ne se trouvent qu’à 12 km de Guémené. Les syndicats s’interrogent sur le devenir des 30 à 50 résidents hébergés dans l’établissement en cas de diminution capacitaire.

« Aujourd’hui, l’ensemble du département manque de places d’Ehpad »

« Amputer la maison de retraite de 30 à 50 places : c’est perdre 15 à 25 emplois et mettre dans une situation précaire des personnels qui ont construit leur vie familiale et professionnelle dans le secteur.

Réduire le capacité de la maison de retraite de Guémené ne réglera en rien le manque de places d’Ehpad, que ce soit à court ou à long terme. Aujourd’hui, l’ensemble du département manque de places d’Ehpad (200 places étaient prévues dans le précédent schéma gérontolo-gique, mais elles n’ont pas été créées), cela ne va pas s’améliorer avec le vieillissement de la population. En 2035, un Morbihannais sur trois aura plus de 75 ans selon l’Insee », ont rajouté Isabelle Le Gal et Anne-Marie Le Guellec.

L’Intersyndicale CGT/FO appelle l’ensemble des élus « à intervenir auprès du conseil départe-mental afin qu’il respecte ses engagements de 2013 et que la construction du nouvel hôpital démarre enfin ».

21 septembre 2018

https://www.letelegramme.fr

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin