16 août 2018 ~ 0 Commentaire

rentrée (europe 1)

selection

Allocation de rentrée scolaire : « On aimerait que les classes soient prises en compte, pas l’âge »

Sur Europe 1, Johan Jousseaume, responsable éducation à la Confédération syndicale des familles, pointe les inégalités de l’allocation de rentrée scolaire versée jeudi.

L’allocation de rentrée scolaire (ARS) qui aide les parents à payer les fournitures et les dépenses de scolarité de leurs enfants, est versée jeudi. Mais pour Johan Jousseaume, responsable éducation à la Confédération syndicale des familles (CSF), invité d’Europe 1 jeudi, « une meilleure modulation » de cette aide est nécessaire.

Une aide modulée en fonction des tranches d’âge.

Actuellement, l’aide est versée en fonction de la tranche d’âge des élèves : de 367,73 euros pour les 6-10 ans à 401,47 euros pour les 15-18 ans. « C’est une aide bienvenue pour les familles et notamment pour les 6-10 ans où elle couvre les frais de rentrée et les frais de la scolarité comme la cantine ou les transports », explique Johan Jousseaume. « Au collège c’est assez satisfaisant aussi puisque les frais de rentrée sont couverts, tout comme une partie des frais de l’année, même si c’est insuffisant », poursuit-il. Le plus gros problème concerne les lycéens. « C’est relativement insuffisant », déplore le responsable éducation de la confédération syndicale des familles, car « l’allocation de rentrée scolaire ce n’est pas seulement le temps de rentrée, elle doit aussi permettre de répondre aux besoins des familles durant l’ensemble de la scolarité ».

Le problème de la filière professionnel professionnelle.

Le problème est encore plus flagrant dans la filière professionnelle. « Il y a du matériel spécifique, notamment dans la cuisine ou l’esthétique, où les listes sont très très longues. On demande deux ou trois costumes, des chemises, des couteaux… Et on voit des listes qui peuvent coûter jusqu’à 700 ou 800 euros et l’aide n’est pas modulée sur ces enseignements », indique Johan Jousseaume.

« Meilleure modulation ».

De manière générale, le responsable éducation à la Confédération syndicale des familles appelle à une « meilleure modulation » de l’ARS. « On aimerait prendre en compte non pas l’âge, mais les classes. Aujourd’hui, un lycéen qui rentre en Terminale et qui a plus de 18 ans ne perçoit pas l’ARS par exemple », regrette-t-il. Enfin, Johan Jousseaume appelle les écoles à être « raisonnables » dans leur liste et pousse les parents et les enfants à « réutiliser » certaines fournitures comme les règles, les compas et les équerres.

16 août 2018

http://www.europe1.fr/

csf

L’allocation de rentrée scolaire est versée ce jeudi

Les parents aux revenus modestes, et dont les enfants de 6 à 18 ans sont scolarisés ou en apprentissage, peuvent prétendre à cette aide de l’Etat pour pouvoir faire face aux coûts engendrés par la rentrée scolaire.

L’allocation de rentrée scolaire (ARS), qui aide les parents aux revenus modestes à payer cartables et autres fournitures, est versée à environ 3 millions de familles jeudi 16 août, a annoncé le ministère des Solidarités.

Jusqu’à 401,47 euros par enfant.

Le montant de cette allocation, soumise à condition de ressources, a été revalorisé d’environ 1% par rapport à l’an dernier. Il est désormais de 367,73 euros pour les élèves de 6 à 10 ans, 388,02 euros pour les 11-14 ans, et 401,47 euros pour les 15-18 ans, a précisé le ministère dans un communiqué. Ces montants sont majorés d’environ 2 euros à Mayotte.

Différents paliers.

Les parents aux revenus modestes (dont les revenus annuels sont inférieurs à 24.453 euros pour un enfant à charge, 30.096 euros pour deux enfants à charge, 35.739 euros pour trois enfants à charge), et dont les enfants de 6 à 18 ans sont scolarisés ou en apprentissage, peuvent prétendre à l’ARS pour faire face au coût de la rentrée scolaire. À Mayotte, d’autres plafonds de ressources s’appliquent.

Pas de démarches, sauf si…

Pour les élèves de moins de 16 ans, les parents n’ont aucune démarche à accomplir, les Caisses d’allocations familiales (CAF) versant automatiquement l’ARS aux familles déjà allocataires qui remplissent les conditions. Pour les enfants entrant en CP cette année mais qui n’auront six ans qu’en 2019, la famille doit récupérer un certificat de scolarité auprès de l’école et l’envoyer à la CAF, a ajouté le ministère. Quant aux parents d’adolescents de 16 à 18 ans, ils n’ont pas l’obligation de fournir un justificatif de scolarité : « une simple déclaration sur l’honneur » suffit, selon la même source.

Plus de deux milliards d’euros débloqués en 2017.

À la Réunion et à Mayotte, où la rentrée scolaire a lieu respectivement les 17 et 21 août, soit plus tôt qu’en métropole et dans les autres DOM, l’ARS a été versé dès le 2 août. Au niveau national, l’enveloppe globale consacrée à l’ARS a atteint 2,013 milliards d’euros en 2017.

16 août 2018

http://www.europe1.fr/

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin