22 juillet 2018 ~ 0 Commentaire

fmi argentine (pùblico)

fmi

Pancartes de nos camarades de la « Gauche Socialiste », membre du Front de Gauche et des Travailleurs (FIT)

La gauche argentine proteste lors du sommet du G20 contre l’accord avec le FMI

Les manifestants à Buenos Aires montrent leur rejet des politiques d’ajustement et appellent à un défaut de paiement. Le FMI approuve 43 milliards d’aide pour l’Argentine

Les formations gauchistes argentines ont mobilisé aujourd’hui plusieurs milliers de personnes près de la réunion des ministres des Finances du G20 pour montrer leur rejet de l’accord avec le Fonds monétaire international (FMI).

Face à un grand déploiement de police, qui a détenu des manifestants, à quelques centaines de mètres du centre où les dirigeants mondiaux se rencontrent, on entendait proclamations et protestations contre les politiques d’ajustement du gouvernement argentin et on appellait à un défaut de la dette.

Membre du Front de Gauche des Travailleurs (FIT), Nicolas Cano a déclaré que l’aide du FMI est un « pacte colonial » signifie « une austérité encore plus grande contre le peuple » en Argentine. Cano a déclaré que l’effet de l’accord sera très négatif, comme lors du « sauvetage de la Grèce » et de la crise de 2001 en Argentine. Il « il affecte déjà » le pays sud-américain avec la baisse des salaires et de la consommation

« La FIT veut nationaliser les banques et le commerce extérieur pour empêcher la fuite des capitaux et cesser de payer la dette extérieure », le député, qui a appelé à une grève générale pour arrêter la politique économique du gouvernement.

Pour l’ancienne élue de Buenos Aires, Vilma Ripoll, du Mouvement socialiste ouvrier (MST), le président argentin, Mauricio Macri, « vend le pays au FMI », et  » c’est maintenant Lagarde qui gouverne ».

« Le FMI vient faire ce qu’il a déjà fait en Grèce: austérité pour faire payer les gens et se débarassser des fonctionnaires. La dirigeant du MST a déclaré que les grands syndicat du pays sont des « traîtres ». Cela va exploser dans la rue comme en 2001 ».

Hier, coïncidant avec l’arrivée dans le pays du directeur du FMI, Christine Lagarde, une autre manifestation a eu lieu dans la capitale de l’Argentine avec la lecture d’une lettre de l’opposition à l’économiste français, dans lequel elle assure que l’accord avec le FMI est rejeté par la majorité de la société argentine.

Le gouvernement argentin a demandé le sauvetage du FMI au début de mai dernier.

Buenos Aires 21/07/2018

http://www.publico.es/

Lire aussi:

Izquierda Socialista (Wikipedia)

FIT (Wikipedia)

MST (Wikipedia)

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin