21 juillet 2018 ~ 0 Commentaire

plastique (pùblico + equo)

plastiques

Le plastique pollue? Et alors?

Dès le lancement de la campagne # NoMásPlástico la réponse a été rapide, et dans un grand média : « La campagne alarmiste d’Equo ( Allié écolo de Podemos Blog) oublie que 90% de la mer de plastique provient des rivières asiatiques et africains ». (Et beaucoup de trolls applaudissent et nient le problème).

Après il y a eu la lettre du lobby du plastique adressée au Congrès des députés demandant de mettre son veto à notre incitation à la réduction des plastiques à usage unique.  Rien ne nous surprend, mais en tout cas ils sont nerveux car la lutte contre le plastique augmente et il y a une conscience sociale croissante que l’utilisation de plastique inutile devrait être abandonnée.

Nous n’allons pas entrer dans une guerre des nombres, mais préciser que nous ne pouvons  éviter notre responsabilité avec l’excuse que le plastique vient d’une autre partie du monde ou que d’autres polluent plus, c’est un non-sens.

Selon le rapport du WWF 2018, « Un piège en plastique » L’Europe est le deuxième produc-teur de matières plastiques dans le monde après la Chine, et rejette de 150 000 à 500 000 tonnes de macro-plastiques et de 70 000 à 130 000 tonnes de micro-plastiques chaque année.

La plupart de ces plastiques atteignent nos mers, comme la Méditerranée, ce qui constitue une grande menace pour la vie marine.

Selon ce rapport, sur les 27 millions de tonnes de déchets plastiques produits chaque année en Europe, seul un tiers est recyclé. Sans parler de l’énorme quantité de déchets, y compris en plastique, que l’Europe, y compris l’Espagne, exportait en Chine, jusqu’à ce qu’elle en ait assez.

Les rapports du Programme des Nations Unies pour l’environnement et celui du Plan d’action pour la Méditerranée indiquent que les pays versant le plus de plastiques en Méditerranée sont la Turquie (144 tonnes / jour), l’Espagne (126), l’Italie (90), l’Egypte (77) et la France (66).

A cela, nous ajoutons un rapport de l’ancien ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation, de la Pêche et de l’Environnement sur les déchets marins publié en 2012 qui étudie les 5 années précédentes, et qui établit qu’il existe une présence de déchets sur les fonds marins et les plages. En outre, le rapport indique que la plupart des déchets qui s’accumulent sur nos plages et nos mers sont – oh, surprise! – en plastique (73%).

Nous n’oublions pas que le reste des données dans le monde pointent également un risque sérieux pour notre environnement et notre santé.  Rejeter cette campagne alarmiste, c’est nier la preuve.

Notre conseil à l’industrie des plastiques: allouer plus de ressources pour résoudre ce problème, au lieu de dépenser tant pour contredire la réalité. En outre, à en juger par la directive sur les plastiques sur laquelle travaille l’Union européenne, il semble qu’il n’y aura pas de recours. Oui, nous espérons que la pression de la citoyenneté sera plus grande que celle du lobby.

Enfin une question Pensez-vous que cette tortue se soucie si plastique vient de Chine ou d’Espagne?

21 juillet 2018 Juan López de Uralde

http://blogs.publico.es/

Source EQUO

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin