17 juillet 2018 ~ 0 Commentaire

banane (bastamag)

 bananes

En Guadeloupe, les ouvriers de la banane malades d’un pesticide dévastateur et oubliés de l’État français

Pendant plus de deux décennies, le chlordécone, un insecticide ravageur, a contaminé la quasi totalité de la population antillaise. Malgré son interdiction définitive il y a 25 ans, ce puissant perturbateur endocrinien utilisé dans les bananeraies ne disparaîtra pas des sols de Guadeloupe et de Martinique avant plusieurs siècles.

Les premiers touchés sont les ouvriers agricoles. Ils sont pourtant les grands laissés pour compte de ce scandale sanitaire.

Certains ont décidé de lever le voile sur leurs conditions de travail. Ils veulent que leurs problè-mes de santé, dont de nombreux cancers de la prostate et leucémies, liés aux différents pesti-cides employés et à la pénibilité du métier, soient enfin reconnus comme maladie professionnelle. Reportage en Guadeloupe.

Samy Archimède 17 juillet 2018

Lire la suite sur Bastamag

Lire aussi:

La face cachée de la guerre de la banane bio (Reporterre)

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin