13 juillet 2018 ~ 0 Commentaire

hôpital belle île (le télégramme)

manifestants-hopital-sud

Hôpital. Blanchisserie : «On se sent trahis» estime la CGT

 Mercredi 11 juillet, la CGT a organisé une manifestation avant l’ouverture de la table ronde qui a réuni Philippe Couturier, directeur de l’hôpital de Vannes, Françoise Bruneaud, directrice déléguée de l’hôpital Yves-Lanco, une représentante de l’Agence régionale de santé, Frédéric Le Gars, président de la Communauté de communes de Belle-Ile, Thibault Grollemund, premier adjoint de Palais, et les représentants syndicaux. À la sortie de la table ronde sur l’avenir du service de blanchisserie de l’hôpital qui a réuni, mercredi matin, les représentants syndicaux, les élus, et la direction de l’hôpital, aucun accord n’avait été trouvé.

Côté syndical, Christelle Dumont, la secrétaire de l’union locale de la CGT à Belle-Ile, défendait le maintien de l’activité de blanchisserie de l’hôpital pour le linge des résidents, tandis que les draps et les tenues professionnelles, qui étaient jusque-là traités par un groupement d’intérêt public à Saint-Avé, seraient transférés à la blanchisserie commerciale Belle-île Blanc. Une position incompatible avec le projet de la direction de l’hôpital, qui souhaite confier à la nouvelle blanchisserie de Mérézelle la totalité de l’activité. Dans l’après-midi, les syndicalistes CGT qui ont participé aux discussions ont été les premiers à s’exprimer publiquement lors d’une conférence de presse.

« Dépit » de la CGT face à l’attitude des élus locaux

Accompagnée des secrétaires départementaux et régionaux Stéphane Le Roux et Ludovic Bénabés, Christelle Dumont a notamment fait part de son « dépit » concernant le positionne-ment des élus palantins.

« Lors de notre première rencontre avec le maire, Frédéric Le Gars, celui-ci nous a déclaré que notre demande de conserver l’activité de blanchisserie de l’hôpital pour le linge des rési-dents était pertinente et raisonnable, déclare-t-elle. Or, du jour au lendemain, sa position a totalement changé. Et lors de la réunion du conseil de surveillance présidé par Thibault Grolle-mund, après la table ronde, tout paraissait déjà décidé, alors que les discussions s’étaient terminées en queue de poisson ! Du coup, je n’ai pas participé à la réunion jusqu’à la fin ».

Les représentants de la CGT considèrent par ailleurs que les propositions faites par Philippe Couturier, le directeur de l’hôpital de Vannes, par exemple celle de conserver le service de blanchisserie de l’hôpital mais de l’installer dans les locaux de Belle-Ile Blanc, étaient « fantai-sistes ». « On se sent trahis par nos élus, tranche Christelle Dumont. Il y a déjà eu la fermeture de la DDE, du service de perception des impôts, les horaires réduits de la poste… ». Samedi, la représentante nationale de la CGT pour le pôle santé, Mireille Stivala, viendra à Belle-Ile pour tenter de reprendre le dialogue.

La direction de l’hôpital s’est exprimée dans un communiqué. Les élus, quant à eux, n’ont pas souhaité réagir pour l’instant.

12 juillet 2018

 https://www.letelegramme.fr

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin