21 juin 2018 ~ 0 Commentaire

fonds publics

gerard collomb

Campagne d’Emmanuel Macron : une plainte déposée pour « détournement de fonds publics » à Lyon

Une plainte contre X a été déposée mardi pour « détournement de fonds publics » par des élus de l’opposition de droite à Lyon. Ces derniers veulent savoir si le candidat Macron a vu sa campagne en partie financée par la mairie de Lyon de Gérard Collomb.

Gérard Collomb a soutenu Emmanuel Macron avant même qu’il ne soit officiellement candidat à l’élection présidentielle.

Mais jusqu’à quel point le maire de Lyon a-t-il aidé celui qui était encore ministre de l’Economie de François Hollande? C’est la question que se posent les élus du groupe Les Républicains (LR) du conseil municipal de Lyon. Ces derniers ont déposé mardi une plainte contre X pour « détournement de fonds publics », comme l’ont révélé l’agence Reuters et Le Parisien. Ils saisissent ainsi le procureur de la République sur des soupçons de financement sur fonds publics municipaux du fondateur d’En Marche.

La plainte, déposée le 11 juin dernier, ne vise pas directement Gérard Collomb, qui a délaissé la mairie de Lyon le 17 juillet 2017 pour se concentrer sur son mandat de ministre de l’Intérieur. Mais le texte de la plainte évoque des soupçons d’avantages accordés pendant la campagne d’Emmanuel Macron par Gérard Collomb, qui était également président de la Métropole lyon-naise. Des accusations qui surviennent dans un contexte particulier : la validation des comptes de campagne du candidat Macron sont contestées par l’opposition après des révélations sur des ristournes qui lui auraient été accordées.

Un soupçon d’emploi fictif

Les élus LR  cherchent à avoir des précisions sur deux événements organisés à Lyon. Le 2 juin 2016 d’abord, une réception a d’abord été organisée pour Emmanuel Macron dans l’Hôtel de ville de Lyon. Près de 600 personnalités étaient conviées à cette soirée consacrée à l’asso-ciation politique En Marche et son fondateur Emmanuel Macron, alors toujours ministre de l’Economie. La droite lyonnaise s’interroge également à une autre réunion d’En marche sur une péniche amarrée sur le Rhône le 7 septembre 2016. Emmanuel Macron avait démissionné de son poste à Bercy quelques jours plus tôt.

Dans le texte de leur plainte, les élus LR dénoncent « l’utilisation d’emplois publics au bénéfice d’activités partisanes des élus qui sont les exécutifs des collectivités employeurs et donc le soupçon d’emploi fictif ». Ils citent en exemple le cas de l’ancien chef de cabinet de Gérard Col-lomb à la Métropole, Jean-Marie Girier : « Depuis le milieu de l’année 2016, il apparaîtrait que celui-ci n’y exerçait plus aucune fonction réelle étant en charge de la campagne d’Emmanuel Macron à temps plein. »

Aujourd’hui, Gérard Collomb est l’un des ministres les plus proches d’Emmanuel Macron. Dans le JDD, il est ainsi revenu sur sa relation privilégiée avec le chef de l’Etat : « Je crois avoir un peu contribué à ce qu’il soit président. »

Commentaire: çà vient des républicains! On peut faire confiance!
.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin