17 avril 2018 ~ 0 Commentaire

olivier besancenot (npa)

Préparons un grand Mai 2018 contre Macron

« Dans toutes les universités, où il y a des amphis paralysés, les étudiants sont bien souvent minoritaires. Ce sont des groupes, qui ne sont pas des groupes étudiants [...] Ce sont des professionnels du désordre. » Voilà comment Macron de la mobilisation qui dure depuis des mois dans les universités contre la sélection, cette mesure qui vise à interdire les diplômes aux classes populaires. Cette mobilisation s’est construire malgré les difficultés sociales des étudiantEs, les attaques de l’extrême droite, les violences policières et rassemble des milliers de personnes dans de nombreuses universités.

Le professionnel du désordre, c’est Macron

En terme de désordre, Macron est un spécialiste : casse du Code du travail, intervention militaire à Notre-Dame-des-Landes, casse des statuts dans la fonction publique, privatisations, il gagne la Palme d’or de la casse sociale.

Mais comme cela ne suffit pas à la bourgeoisie, Macron et son gouvernement préparent une nouvelle réforme des retraites. Ils disent vouloir détruire les « régimes spéciaux ». Il s’agit donc de casser les droits des salariéEs qui ont les métiers parmi les plus difficiles, ceux ont où l’espérance de vie en bonne santé est moindre. Et ce n’est pas pour créer une égalité entre toutes et tous, aligner vers le haut les droits, c’est pour individualiser les retraites en mettant en place une dose de capitalisation appelée à s’imposer plus largement. De la même façon qu’il veut en finir avec les conventions collectives et les accords de branches, il veut que chaque salariéE gère sa retraite, cassant ainsi toute possibilité de contestation, de revendication collective. Et il nous (re)fait les coup de la suppression d’un jour de congés pour prétendument financer la dépendance.

286 millions d’euros de bombes larguées en une heure

En Syrie, Macron se vante d’avoir largué 100 bombes à 2,86 millions d’euros pièce. Il prétend que c’est pour détruire des armes chimiques… mais avoue dans ses interviews que le but réel est d’imposer un rapport de forces vis-à-vis de la Russie.

Ce type d’opérations militaire est catastrophique car, en attaquant la Syrie, elle soude la population autour d’Assad alors qu’il faudrait soutenir la résistance armée contre lui, chez les syriens et chez les kurdes.

Quelle indécence de jeter des bombes coûtant des millions sur les populations et, dans le même temps, nous demander de serrer notre ceinture pour accepter sa politique !

Pour que le mois de mai voit une grande convergence des luttes

Malgré les vacances scolaires, les mobilisations se renforcent chaque semaine contre les attaques du gouvernement : chez les étudiantEs, chez les cheminotEs se battant pour leur statut et contre la privatisation, à Air France, dans le privé pour salaires ou contre les suppressions de postes, dans l’éducation pour des moyens.

Le 19 avril, le 1er Mai, le 3 mai, le 5 mai, nous ne manquons pas de dates pour exprimer notre colère. Il reste maintenant à construire de grandes mobilisations, majoritaires, de grandes grèves pour en finir avec ce gouvernement et sa politique. Ce gouvernement ne comprend que le rapport de forces, il faut maintenant le construire pour gagner.

https://npa2009.org/

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin