21 mars 2018 ~ 0 Commentaire

hôpital ( pontivy journal)

manifestants-hopital-sud

La CGT annonce une grève au Centre hospitalier du Centre-Bretagne à Noyal-Pontivy vendredi 23 mars

Le syndicat CGT du Centre hospitalier du Centre-Bretagne annonce une grève, vendredi 23 mars, dans les structures de Noyal-Pontivy, Pontivy (Morbihan) et Loudéac (Côtes-d’Armor).

Le syndicat CGT du Centre hospitalier du Centre-Bretagne (CHCB), situé à Noyal-Pontivy (Morbihan), a déposé un préavis de grève pour ce vendredi 23 mars 2018. « Cette grève s’inscrit dans un contexte de dégradation des conditions de travail sur tous les sites du CHCB : à l’hôpital de Kerio à Noyal-Pontivy et dans les Ehpad de Kervenoaël à Pontivy et de Loudéac (Côtes-d’Armor) », indique le syndicat CGT. Le syndicat CGT appelle à « un rassemblement devant le site de Kerio à partir de 14 h 30, vendredi 23 mars. »

45 000 heures de travail en trop

Lors de la conférence régionale des sections CGT santé et action sociale et l’interprofesionnel des quatre départements bretons, à Pontivy le 9 février dernier, l’absentéisme du Centre hospitalier du Centre-Bretagne avait été pointé du doigt. Olivier Le Roux, secrétaire général de la CGT au CHCB, a pointé du doigt la gestion de l’absentéisme du personnel non-médical, au sein du centre hospitalier.

Le taux d’absentéisme est entre 8 et 9 %, comme au niveau national. Mais il est amené à augmenter : il n’y a pas de remplacements. L’hôpital fait revenir du personnel en dehors de son temps de travail. Cela a généré plus de 45 000 heures de travail en trop, en 2017, soit 29 équivalents temps plein. Il a dénoncé, notamment, l’utilisation des procédures dégradées par la direction de l’hôpital. « Il s’agit de diminuer l’effectif journalier et de ne pas remplacer les absents. »

On demande aux soignants de créer eux-mêmes cette situation, en priorisant les soins. Ces procédures sont imposées, et aux soignants de se débrouiller. Par exemple : si on priorise les soins, les personnes âgées restent au lit toute la journée. Quant aux Ehpad qui dépendent du CHCB (Pontivy et Loudéac) : « La situation est encore plus tendue par manque de personnel pour permettre une prise en charge digne des résidents ».

Manque de médecins

Autre problème soulevé par la CGT de l’hôpital, les problèmes de remplacement des méde- cins. « Nous avons des problèmes pour les pérenniser en Centre-Bretagne. » L’établissement souffre toujours d’un manque d’attractivité, lié entre autres à des difficultés dans le recrutement des médecins spécialisés. L’hôpital doit avoir recours à l’intérim, alors qu’il doit gagner la confiance de la population du territoire n° 8.

Ce territoire n°8 englobe le Centre-Bretagne costarmoricain (Loudéac, Plémet) et morbihan- nais (Noyal-Pontivy, Guémené-sur-Scorff), ainsi que des partenaires (polyclinique de Noyal-Pontivy, association hospitalière de Plouguernével…). « Nous devons garder et renforcer l’offre locale de soins. On reste vigilant », lance Olivier Le Roux.

20 Mars 2018

https://actu.fr/

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin