11 février 2018 ~ 0 Commentaire

préavis (snuipp 29)

 VARXXQ999_carte.jpg

Alerte sociale et préavis de grève le 13 février : agissons avant et pendant la carte scolaire

Suite au dépôt d’une alerte sociale et aux négociations qui s’en sont suivies, le SNUipp-FSU du Finistère a maintenu et déposé son préavis de grève pour le mardi 13 février. Il permet à tou-tes les collègues concerné-es de manifester avec les délégations le 13 février, jour du CTSD.

Suite aux décisions actées par le recteur de l’académie lors du Comité technique académique (CTA) de supprimer 24 postes du premier degré public dans le Finistère, le SNUipp-FSU 29 a déposé une alerte sociale.

Le SNUipp-FSU 29 a été reçu lundi 29 janvier à la direction académique dans le cadre de la négociation préalable pour exposer ses principales revendications :

maintien des 24 postes

diminution des effectifs dans les classes

diminution du nombre d’élève par enseignant pour tendre vers la moyenne de l’OCDE.

À la suite de la négociation, le relevé de conclusion doit, selon les textes de référence, être communiqué par l’administration à la profession. Il est en cours de rédaction.

logo-mouvement-29

Projet des mesures de carte scolaire : une saignée annoncée

La direction académique présente son projet de mesures de carte scolaire qui sera discuté en CTSD* le 13 février 2018. Contactez-nous pour être renseignés et préparer la défense de votre demande.

Avant la réunion du CTSD, la direction académique envisage des mesures de fermetures et d’ouvertures. Les documents de travail n’ont pas vocation à être diffusés. Le SNUipp-FSU 29 tient à prévenir les collègues, car dans certaines circonscriptions, les écoles sont informées par leur inspec.trice.teur, et pas dans d’autres, ce qui ne correspond pas à une égalité de traitement que nous voulons corriger.

5 priorités sont avancées par l’administration pour orienter son projet de fermetures / ouvertures :


- La prise en compte des évolutions démographiques, en privilégiant l’accueil des enfants de moins de trois ans dans les écoles situées dans un environnement social défavorisé ou en zone rurale isolée
- L’évolution du réseau bilingue, avec deux nouvelles filières ouvertes et pour répondre aux besoins des filières en développement
- La prise en compte des besoins éducatifs particuliers
- La poursuite du dédoublement des classes de cours préparatoires en réseau d’éducation prioritaire
- Le renforcement du remplacement des enseignants (emplois de brigades monolingues et bilingues)

Pour le SNUipp 29, comme au niveau national, l’état perd une occasion de baisser les effectifs dans toutes les classes. JAMAIS PLUS DE 25 élèves par classe !

La priorité aux CP et CE1 REP et REP+ ne doit pas se faire au détriment des autres classes. Nous constatons dans de nombreuses classes du département, des effectifs chargés, des manques de remplacement, des refus de quotités choisies de temps partiel, des autorisations d’absence sans rémunération avec des motifs légitimes (mais non retenus comme tels par la circulaire nationale), une formation continue moribonde, réduite à des animations pédagogiques le soir après la classe, entre correction et préparation…

Les collègues qui ont eu, ou qui auront la chance d’avoir des conditions de travail satisfai- santes, resteront avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête, tandis que ceux aux effectifs trop lourds vont encore devoir accepter plus d’élèves pour pouvoir prétendre à une ouverture. A quand un pilotage de notre politique éducative par son versant qualitatif ? Seule consolation : les zones rurales épargnées (contrairement à d’autres départements). Ceci sans doute à mettre à l’actif des combats de carte scolaire dans le centre Bretagne, dont le Cloître St Thégonnec en ce début d’année, combats auxquels le SNUipp29 a pris une part active.

Vous savez ce qu’il vous reste à faire ! En grève le mardi 13 février. Mobilisez les parents d’élèves. Traduction de la perte des 24 postes sur notre département. Beaucoup de demandes d’ouvertures de classes ne figurent pas sur ce document. En monolingue :

En maternelle : perte de 4 postes !

En élémentaire : perte de 5 postes !

En primaire : perte de 28,5 postes (dans les écoles fusionnées, les effectifs sont globalisés… alors la direction académique y ferme « facilement » des classes) !

Fermeture d’un 0,5 poste itinérant anglais

Fermeture d’1,25 poste de décharge de PEMF.

Ouverture de 7,5 postes enseignants.

CP dédoublés : ouverture de 7 postes

Postes PDMQDC (plus de maîtres que de classes) : 4,5 fermetures (pour les transformer en CP dédoublés : à moyens constants, on prend à Pierre pour donner à Jacques…)

Postes de remplaçants (titulaires départementaux) :

Ouverture de 3 postes (+ 1 bilingue)

En bilingue :

- ouverture de 2 filières + une ouverture d’1 poste , mais en fermant un poste monolingue dans la même école à chaque fois. (à rajouter à la liste des fermetures monolingues donc…)

- Création d’1 poste de remplaçant

Fusion d’écoles : 5 regroupements

Des régularisation de décharges de direction, du fait des changements du nombre de classe du fait des ouvertures (peu…) ou des fermetures. N’hésitez pas à nous contacter pour savoir si votre école, ou votre poste, sont concernés par une mesure.

Actions de blocage symbolique des écoles par les parents et élu-es, manifestations, grèves (un préavis a été déposé pour le 13 février), à vous de choisir vos modalités d’action sur le terrain.

Rassemblement des délégations parents/élu-es/collègues le mardi 13 février à partir de 9 heures devant la direction académique et avant le CTSD*

http://29.snuipp.fr/

Commentaire: Ils ferment une classe « mono » pour chaque création ne bilingue, ce qui est basé sur la croyance que les élèves ne feraient que changer de classe. Or les élèves bilingues peuvent venir de n’importe où dans le canton!

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin