08 février 2018 ~ 0 Commentaire

zad (europe1)

nddl

NDDL : enterrement festif du projet d’aéroport samedi sur la ZAD

Deux cortèges constitués d’opposants au projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes et de militants de « luttes sœurs » défileront samedi pour fêter l’abandon du projet.

Des milliers d’opposants à l’ex-projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, au nord de Nantes, sont attendus samedi sur la ZAD pour célébrer la « victoire historique » obtenue après 50 ans de contestation et ouvrir une « nouvelle phase de la lutte », qui vise à arracher la gestion collective des terres « sauvées du bétonnage ».

La fin officielle du projet d’aéroport.

Cette nouvelle mobilisation massive du mouvement très hétérogène anti-aéroport, préparée de longue date, se tient au lendemain de l’expiration du décret qui déclarait d’utilité publique (DUP) la réalisation d’un nouvel aéroport nantais. Cette expiration marque la fin officielle de ce projet né dans les années 1960, dont l’abandon a été annoncé par l’exécutif le 17 janvier.

Une « grande fête ».

Cette « grande fête » sur la ZAD « risque fort d’être un succès », au niveau des grandes mobili- sations contre le projet, pronostique Geneviève Coiffard, membre de la Coordination des opposants, qui regroupe une soixantaine d’organisations. Sous le mot d’ordre « Enracinons l’avenir », des anti-NDDL de toute la France et des militants de « luttes sœurs » (contre le projet Cigéo d’enfouissement de déchets nucléaires à Bure ou contre la ligne à grande vitesse Lyon-Turin par exemple) doivent converger dans la matinée sur le bocage nantais, pour célébrer des décennies d’une opposition victorieuse.

Deux cortèges « carnavalesques ».

Plusieurs dizaines d’autocars et leurs passagers seront accueillis dans le bourg de Notre-Dame-des-Landes, avant de rallier l’un des deux points de départ de déambulations « carna- valesques ». Les deux cortèges doivent partir à la mi-journée, accompagnés de fanfares et de chorales, et converger jusqu’à la ferme de Bellevue, occupée depuis janvier 2013 par le collec- tif de paysans anti-aéroport « Copain 44″. Une grande effigie de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes et des maquettes représentant d’autres projets d’infrastructures contestés ailleurs en France doivent y être brûlés.

Venir planter des arbres.

Les manifestants sont par ailleurs appelés à venir avec arbres et plantations, qui seront déposés dans des bétaillères en attendant d’être plantés dans le bocage quand les conditions climatiques le permettront. Cette action symbolique vise à poser collectivement « les jalons de l’avenir de la ZAD », selon le mouvement anti-aéroport, qui porte un projet collectif de gestion de l’usage de la zone de 1.650 hectares.

Outre la prise en charge de la redistribution des terres, le mouvement défend la possibilité que les opposants ayant pris part depuis 2007 à l’occupation du site puissent y rester, et que soient maintenus des projets alternatifs, agricoles ou non. Une mobilisation massive samedi serait ainsi un signal fort envoyé à l’État, alors que la préfète de la région Pays de la Loire, Nicole Klein, s’apprête à ouvrir les négociations sur le devenir des terres agricoles de la ZAD.

Un rassemblement de pro-aéroport.

Le même jour, à une vingtaine de kilomètres plus au sud, les associations qui étaient favorables au transfert de l’aéroport à Notre-Dame-des-Landes, invitent les habitants de Bouguenais, où est située la plateforme nantaise, à venir « crier leur colère » contre la « haute trahison de l’État », et déposer leur carte d’électeur dans un cercueil qui doit prendre ensuite le chemin de l’Élysée.

08 février 2018

http://www.europe1.fr/

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin