18 janvier 2018 ~ 0 Commentaire

macron sélection (regards)

bac

Lina N’gazi : « Tout ce que fait Macron depuis le début de son mandat, c’est précariser la jeunesse. »

Sur la sélection à l’entrée de l’université 

« Nous voulons montrer au gouvernement que les lycéens sont contre tout principe de sélection. » « La sélection va augmenter la compétition et la pression qui existent déjà. »
« Cela va aussi être une sélection sociale car les élèves les plus défavorisés sont aussi ceux qui ont les moins bonnes conditions d’études. » « Si le gouvernement veut instaurer un tirage au sort, c’est bien parce qu’il n’y a pas assez de moyens alloués aux universités. »

 Sur la mobilisation contre l’actuelle réforme

« Notre objectif est très simple : nous allons nous battre jusqu’au retrait de la réforme. » « A l’avenir, nous pensons que le mouvement va s’amplifier. » « Dans mon propre lycée, il y a des professeurs qui nous soutiennent. » « Dans mon lycée, on nous a menacés, si on faisait un blocus, de sanctions très fortes. » « Les 22 000 nouvelles places dans les universités et les BTS à la rentrée prochaine ne seront absolument pas suffisantes. » « Oui, bien sûr, nous comptons nous mobiliser sur le projet de loi Asile et immigration. »

 Sur le modèle d’enseignement supérieur idéal

« Nous voulons une éducation dans un esprit de solidarité et d’entre-aide. » « Les universités, ça aide les élèves à ouvrir leur esprit, à leur apporter des clefs de compréhension du monde. »
« La jeunesse va affronter des défis, comme le défi écologique, et nous aurons besoin d’une population qualifiée pour faire face à ces défis. » « L’éducation ne doit pas s’adapter à l’économie de marché. » « Chaque étudiant doit avoir une place à l’université. »

 Sur le passage de la plateforme APB à la plateforme Parcoursup 

« Avant, on classait les vœux par préférence. Plus maintenant. On a peur que cela crée une lenteur dans le système parce que les réponses vont être envoyées au compte-goutte. »
« La réduction du nombre de vœux de 24 à 10 va créer une auto-censure de la part des élèves. »

 Sur la représentativité et la place de la jeunesse 

« On a demandé son avis au Conseil supérieur de l’éducation, il a voté contre la réforme mais le gouvernement est passé outre. » « Le problème, c’est qu’il existe des organes représentatifs des lycéens, des jeunes mais quand ils prononcent leur avis, personne ne les écoute. »
« Dans le mouvement de La France Insoumise, on a l’impression d’être plus représentés et plus écoutés. » « Tout ce qu’a fait Macron depuis le début de son mandat, c’est précariser la jeunesse. »

On donne trop peu la parole aux lycéens alors que c’est eux qui seront le plus directement affectés par la réforme actuelle de l’entrée à l’université. Aujourd’hui, Lina N’gazi, secrétaire nationale de l’UNL-SD, est dans #LaMidinale pour nous parler blocages, tirage au sort et place de la jeunesse.

UNL-SD

Wikipédia

http://www.regards.fr/

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin