18 janvier 2018 ~ 0 Commentaire

brest nddl (le télégramme)

ZAD

Notre-Dame-des-Landes. « Ce soir on fait la fête, mais ce n’est pas fini »

Une centaine de personnes se sont rassemblées, hier soir, devant la mairie, pour fêter l’abandon du projet d’aéroport et organiser le prochain rassemblement. « On avait prévu ce rassemblement quoi qu’il arrive », explique Christian Perrot, membre du comité de soutien à la lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes.
.
Une centaine de personnes se sont donc retrouvées devant la mairie, hier soir, avec pour bonne nouvelle « la victoire de la lutte.
.
Tout le monde est heureux, on est soulagés. Mais ce n’est pas fini ! » « Apaisement ». C’est le mot qui se lit sur toutes les lèvres face à l’annonce du Premier ministre : il n’y aura pas d’expulsion ce soir. Le covoiturage qui devait aller jusqu’à Nantes, demain matin, a été annulé. « On va pouvoir faire la grasse matinée ! », se réjouit Christian Perrot.
.
La lutte est pourtant loin d’être finie : un car est déjà programmé pour le grand rassemblement du 10 février sur la Zad.
.
« On n’acceptera pas qu’on fasse le tri entre les gens, assure le militant. Il faut continuer les projets sur place, et continuer de s’opposer aux expulsions. On espère qu’il y aura une entité juridique spécifique pour accompagner les choses sur le terrain. Ce qui est sûr, c’est que le gouvernement a dû revoir le processus démocratique pour les grands projets. »
.
Par ailleurs, AE2D, Agir pour un environnement et un développement durables, se félicite de l’abandon du projet.
.
« Depuis longtemps, l’association soutenait directement l’action de l’Acipa, la principale asso- ciation d’opposants, et s’était activement engagée, localement, dans la mobilisation. Une déci- sion sage vient d’être prise par le gouvernement », juge l’association brestoise. « Les grands élus régionaux et locaux, notables de gauche et de droite qui s’arc-boutaient pour la défense de ce vaste projet d’aménagement, flattant leur ego, semblent n’avoir toujours pas compris qu’il était d’un autre temps, d’un autre siècle, et terriblement gaspilleur d’argent public ».
.
restig
.
AE2D en profite pour rappeler qu’« ici, localement, il y a un autre projet de bétonnage, certes plus modeste, de terres naturelles : celui d’un axe routier traversant la vallée du Restic au nord-ouest de Brest.
.
Ici aussi, des élus s’entêtent à vouloir y faire passer des milliers de voitures par jour, à grands coups de millions d’euros (…). Une décision d’abandon du projet routier dans la vallée du Restic serait une autre décision de bon sens. »
.
18 janvier 2018

.
http://www.letelegramme.fr/finistere/

Lire aussi:

L’aéroport de Notre Dame des Landes est mort ? Vive la ZAD !  Penser les alternatives (Essf)

Notre-Dame-des-Landes et projet de société : pourquoi les « zadistes » ne veulent pas partir (ESSF)

Notre-Dame-des-Landes : l’histoire de « la plus vieille lutte de France » en 6 actes (ESSF)

Notre-Dame-des-Landes, communiqué commun après l’abandon du projet d’aéroport : Nous nous engageons pour l’avenir de la ZAD (Essf)

Notre-Dame-des-Landes : pourquoi les zadistes ne quitteront pas les lieux (JDD)

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin