06 janvier 2018 ~ 0 Commentaire

saint brieuc hôpital (france bleu + npa)

manifestants-hopital-sud

L’hôpital de Saint-Brieuc manque de lits pour accueillir de nouveaux patients

Le service des urgences du centre hospitalier de Saint-Brieuc enregistre un très fort pic d’activité à tel point que ce mardi il n’y avait plus assez de lits pour accueillir les patients dans les autres services. La direction demande aux usagers d’éviter, si possible, les urgences.

Une vingtaine de patients a passé la nuit de mardi à mercredi dans un couloir des urgences sur des brancards faute de places dans les services.

Une situation rarissime à Saint-Brieuc 

« Nous avons régulièrement sur les pics hivernaux quelques patients qui restent dormir aux urgences mais on arrive à les garder dans des boxs, là, nous avons été contraints de les laisser dans le couloir, soumis aux bruits, au manque d’intimité », explique le docteur Benoit Letellier, chef du pôle urgences, samu, réanimation.  Les vacances des médecins généralistes, et l’épidémie de grippe expliqueraient en partie ce pic d’activité.

9h sur un brancard dans un couloir

« Mon père est arrivé aux urgences mardi matin à 10h et il est resté sur un brancard jusqu’à 19h », raconte Françoise. « La prise en charge a malgré tout été bonne mais il n’a pas eu à boire ni mangé pendant tout ce temps. Le soir, il a été placé dans une chambre double dans un service pas adapté mais qui était le seul service pouvant accueillir un troisième lit », poursuit Françoise.

Cellule de crise activée

Une cellule de crise est activée au sein de l’hôpital. « Une infirmière et une aide-soignante ont été rappelées sur leurs vacances ou repos pour surveiller les patients », précise Corinne Auriol, cadre coordonnateur.  Et la situation reste tendue. « Nous sommes inquiets pour les jours à venir, notamment le début de semaine prochaine d’autant que nous sommes en épidémie de grippe », ajoute le docteur Letellier. Dans un communiqué, la direction de l’hôpital Yves Le Foll de Saint-Brieuc demande « aux usagers de ne se présenter au Service d’Accueil des Urgences qu’en l’absence d’autre alternative adaptée ».

mercredi 3 janvier 2018  Johan Moison,

https://www.francebleu.fr/

Lire aussi:

Santé : toujours plus d’austérité et de privatisations (NPA)

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin