09 décembre 2017 ~ 0 Commentaire

landunvez enfumage (appcl)

cochon

 Landunvez, non à l’usine à cochon! On nous enfume!!!

Nous sommes une petite asso locale, nous ne sommes ni la chambre d’agriculture ni le ministère de l’agriculture, ni de grands économistes mais nous sommes tout de même capables de comprendre qu’on nous enfume!

Les cours du porcs ne cessent de s’effondrer…nous l’avions prévu déjà l’an passé… Pas la peine d’être économiste reconnu pour deviner que nous ne serons jamais compétitifs sur le marché du porc industriel bas de gamme.

C’est un peu comme si un industriel français décidait de concurrencer la Chine en produisant des jouets en plastique bas de gamme… des souvenirs de Paris à 2€… ou toute autre « chinoiserie » de basse qualité. Aucune banque ne le suivrait.

Et pourtant la FNSEA et son lobbying effréné entraîne toute la profession agricole dans le mur.

Dans l’article ci-dessous paru le 04/11/2017 dans le Télégramme le Président d’Inaporc fait le constat que tout va mal, que la concurrence étouffe le marché… mais sa réponse est hallu- cinante!  Il faut industrialiser davantage…pour concurrencer la Chine, l’Espagne… la Russie.

Mais vous n’avez aucune chance d’y arriver! la main d’oeuvre de ces pays est bien moins chère. Si vous voulez vous en sortir, produisez ce que les consommateurs locaux vous demandent: de la qualité.

Nous n’en pouvons plus que des industriels polluent le pays pour exporter à perte du porc bas de gamme. Et vous verrez, on va bientôt nous demander de payer la facture avec un grand plan d’aide à une profession en danger….

Association pour la Protection et la Promotion de la Côte des Légendes

http://appcl.over-blog.com/

Des précisions pour le lecteur non producteur de porc:

Ne parlons pas en nombre de truies, cela est fait pour minimiser la taille de l’usine! Parlons plutôt en EA (équivalent animaux) soit le nombre de bêtes effectivement sur place. Le Préfet a autorisé l’agrandissement et le passage à 13 750 animaux équivalents! soit une production de 26 600 porcs charcutiers par an! soit une production de 60 tonnes de lisier par jour!

« Une lagune va être construite »… effectivement, il faut bien traiter 60 tonnes de lisier par jour. Elle est prévue à Kerincuff soit à 1,5km de l’usine. Pour la rejoindre, le lisier va être pompé et transporté grâce à un « lisioduc ». Ce pipeline à lisier va traverser la zone humide du bourg de Landunvez et le Foul, la rivière où les enfants se baignent (sur la plage de Penfoul).

« Une exploitation qui crée de la richesse »…pour qui? 

Le cours du porc dégringole et ne risque pas de se relever de si tôt vu que la Russie et la Chine s’entendent pour fournir le marché chinois, cet eldorado que les tenant du productivisme agricole nous vendent depuis quelques années! Et combien de petits producteurs vont mettre la clef sous la porte?.

Parce que si le nombre de porcs produit en France a tendance à stagner, et si ces usines grandissent et se multiplient, c’est qu’il y a des perdants quelque part… Ce ne sont pas les fameux « anti-viande » qui sont à la base de la détresse des petits paysans, ce sont les gros qui imposent leur modèle destructeur.

Nous, à APPCL, on n’est ni des anti-viande, ni de dangereux activistes, nous sommes juste soucieux de laisser à nos enfants un pays présentable…

Associations liées dans le collectif « Landunvez, non à l’usine à cochon »:

Bretagne Vivante, AE2D, CLCV, UFC Que choisir

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin