06 décembre 2017 ~ 0 Commentaire

ploubezre (le télégramme + le trégor)

y-en-a-marre

Ploubezre. Les agents grévistes bloquent la mairie

Depuis ce lundi matin, à l’appel de la CGT, une quinzaine d’agents municipaux en grève bloquent la mairie de Ploubezre (22). En cause : les méthodes managériales du secrétaire de mairie jugées excessives.

Dès 8h, un barnum a été mis en place en attendant l’arrivée du maire, Brigitte Gourhant, qui avait promis une entrevue avec les agents à 9h30. À l’heure dite, elle s’engouffre discrètement dans la mairie, sans saluer personne, ce qui a pour effet d’échauffer un peu plus les esprits. « Il y a un vrai manque de communication et un mépris pour les agents, s’insurge Erwan Trézé- guet, responsable coordination syndicale à la CGT.

Trois semaines de préavis de grève et pas un coup de fil ».

Le premier adjoint, Gildas Nicolas, sort du bâtiment : une délégation de cinq personnes peut être reçue. Refus des personnels : « C’est tout le monde ou personne ». À 10h, la maire accepte finalement de recevoir l’ensemble des grévistes. « La grève est reconductible », note le syndicaliste. Une assemblée générale est prévue ce lundi, à 17h30

4 décembre 2017

http://www.letelegramme.fr

Manara-marre

Ploubezre. La grève des agents se poursuit (Le Trégor)

Quatrième jour de grève pour une partie des agents municipaux de Ploubezre. La sous-préfecture va tenter une médiation.

Ce jeudi matin, les agents municipaux de Ploubezre en grève, une dizaine sur trente deux, ont installé à nouveau un piquet de grève devant la mairie, en bloquant les entrées du bâtiment. Des braseros, deux stands, une sono. De quoi tenir la journée à nouveau pour manifester et réclamer le départ du secrétaire de mairie, coupable selon eux de « harcèlement » et de « souffrances au travail ».

De son côté, le maire Brigitte Gourhant, avec deux adjoints, a sollicité le centre de gestion pour trouver une solution. Une remise à plat de l’organigramme et un audit ont été demandés.  Pas suffisant pour les grévistes soutenus par la CGT, qui ont obtenu mercredi soir le soutien d’une centaine d’habitants de la commune.

Ce jeudi, la sous-préfète va tenter de mettre tout le monde autour de la table des négociations pour sortir de l’impasse.

  7 Déc 2017

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin