20 novembre 2017 ~ 0 Commentaire

valls (l’humanité)

le_dictateur_valls

Valls veut faire taire toute critique d’Israël

Ils n’ont pas honte !.  L’ancien Premier ministre demande au gouvernement de couper le financement de l’IRIS, institut dirigé par Pascal Boniface, dont les écrits sur lui déplaisent.

Il fut un temps, pas si lointain, où Manuel Valls, alors député-maire d’Evry, dénonçait, je cite, « l’édification d’un mur honteux » par Israël, « la poursuite des colonisations, le sort des prisonniers, l’absence de dialogue, l’humiliation, bref des événements qui ne vont pas dans le sens de la paix ». Il avait même une pensée émue pour « les habitants de Gaza, enfermés, qui vivent dans une situation infernale ».

C’était le temps où il était antisioniste et donc antisémite, si l’on en croit les déclara-tions, récentes celles-là, d’un certain Valls Manuel, passé entre-temps par la case Matignon et aujourd’hui en déshérence sur les bancs de l’Assemblée Nationale. L’antisionisme est « synonyme de l’antisémitisme et de la haine d’Israël », assénait-il en mars 2016. Vous critiquez Israël ? Vous êtes antisémite ! L’équation est simple.

Mais Valls va maintenant plus loin. En ligne de mire, Pascal Boniface, le directeur de l’Institut de relations internationales et stratégiques (Iris), dont il ne partage pas les opinions. Ce qui est son droit le plus strict. Mais voilà qu’on apprend, dans une interview publiée la semaine dernière dans Marianne, qu’il a « saisi les ministres des Affaires étrangères et des Armées qui financent l’Iris », parce que « ce qu’écrit l’universitaire Pascal Boniface depuis des années pose problème ».

Manuel Valls cherche à fermer un institut parce que son directeur ne lui plait pas. Belle conception de la liberté d’expression et de la démocratie. L’ensemble des salariés de l’Iris fait bloc derrière Boniface. Valls devrait relire la lettre de l’historien israélien Shlomo Sand, envoyée à Macron, dans laquelle il se demandait si les propos du président français « l’antisio- nisme est la forme réinventée de l’antisémitisme » avaient pour but de « complaire » au chef du gouvernement israélien, ou si ceux-ci révélaient « purement et simplement une marque d’inculture politique ». Pour Valls, c’est sûr, il s’agit des deux.

Pierre B Mercredi, 15 Novembre, 2017

https://www.humanite.fr

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin