09 novembre 2017 ~ 0 Commentaire

grève 2 (alternative libertaire)

progres

Contre Macron le président des patrons: début de la grève reconductible le 16 novembre

Plusieurs syndicats appellent à la grève le 16 novembre contre les ordonnances qui déchirent le Code du Travail avant leur ratification définitive. Mais c’est toute la politique de Macron qui mérite la grève : cadeaux fiscaux aux riches, baisse des APL, sélection à l’entrée en fac… Les journées de grève sans lendemain n’ont pas permis de gagner ? Alors dès le 17 on continue !

Macron veut tout détruire

De gauche comme de droite les gouvernements précédents rognaient doucement nos acquis mais ils n’allaient ni assez loin ni assez vite pour les patrons impatients de casser tous les acquis sociaux imposés, non sans mal, par nos grands-parents.

Détruire le droit syndical et le Code du travail pour que les salariés ne puissent plus se défendre, de détruire les solidarités sociales (Sécu, retraites, allocations chômage…) au profit des assurances privées, de détruire les derniers services publics pour livrer aux patrons la santé, l’école…

Et les fonctionnaires sont directement impactés eux aussi dans leur salaire et leurs conditions de travail.

Ces politiques sont appliquées depuis longtemps en Angleterre, en Espagne, en Italie, en Allemagne. Partout elles produisent le même résultat : les grandes fortunes s’enrichissent toujours plus alors que le nombre de travailleurs, d’étudiants, de retraités pauvres s’accroit. La précarité devient la norme avec l’extension de l’arnaque de l’auto-entreprise. Il faut dire stop non seulement à cette nouvelle loi travail mais à tous les projets destructeurs de Macron.

La grève pour gagner

Perdre une journée de salaire et tenir tête au patron en faisant grève n’est pas toujours facile. Ce n’est pas un jeu. Plusieurs journées de grève sans lendemain ont déjà eu lieu depuis septembre sans succès ; ce n’est pas une journée de plus qui fera reculer Macron.

Et dans de nombreux secteurs les gens disent qu’ils ne veulent plus de ces journées sans lendemain et sans efficacité.

Le 16 novembre c’est bien mais le 17 il faut tenir. Les journées isolées n’ont pas permis de gagner en 2010 sur les retraites ni en 2016 contre El Khomri. Par contre on a gagné, en 1995 après trois semaines de grève contre Juppé ou contre le CPE en 2005. Une grève qui dure plusieurs jours paralyse vraiment les profits des patrons qui finissent par céder. Une grève de plusieurs jours permet de s’organiser localement, de tenir des AG de grévistes des entreprises privées et publiques, de consolider l’unité syndicale, de prévoir des manifestations et des blocages dans toutes les villes, d’aller au devant des salariés des boites qui tardent à entrer en grève.

Le capitalisme c’est la guerre

Le capitalisme c’est la guerre entre les pays, entre les entreprises, entre les individus. C’est la loi du plus fort, du plus riche et malheur au vaincu. C’est dès l’école la mise en concurrence des enfants, le culte de la réussite, de la performance. Bref c’est la guerre de tous contre tous. Et, comme au loto, les gagnants sont rares !

En général les gagnants sont les héritiers de richesses transmises. Assez de cette jungle où règne l’égoïsme et le mépris. Pour un monde égalitaire, apaisé, une révolution est à faire. Parlons-en.

9 novembre 2017

http://alternativelibertaire.org/

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin