02 novembre 2017 ~ 0 Commentaire

sécheresse (bfm)

secheresse

Sécheresse: « Il faut se préparer à des périodes où nous n’aurons plus d’eau dans nos robinets »

La France connaît actuellement l’une des pires sécheresses depuis 60 ans. 70% des nappes phréatiques sont à un niveau bas, voire très bas. Selon l’experte en hydrologie, Emma Haziza, invité ce matin dans Bourdin Direct, ces épisodes de sécheresse risquent de devenir de plus en plus critiques.

Rivières à sec, rendements agricoles à la baisse… La France connaît un épisode de séche- resse jamais vu depuis 60 ans. 9 départements sont toujours en alerte rouge sécheresse (contre 30 la semaine dernière).

Même si la situation tend à s’améliorer, l’experte en hydrologie Emma Haziza alerte sur une « situation assez dramatique »: « On a eu des conditions anticycloniques récurrentes. 95% des cours d’eau en France ont un niveau très bas. (…) Normalement en septembre-octobre, on doit avoir de fortes pluies qui doivent remplir les nappes phréatiques et là il ne se passe rien ».

« Il faut se préparer »

Et selon la spécialiste, invitée ce jeudi matin dans Bourdin Direct, la France devra se préparer à des sécheresses de plus en plus fréquentes qui auront des conséquences concrètes sur notre consommation: « Ce n’est plus du tout un scénario de science-fiction le fait de ne plus avoir d’eau dans son robinet. C’est ce qui risque de se tramer dans les prochaines années. Ce que l’on voit, c’est que la situation devient récurrente. Il faut se préparer à cet avenir potentiel. Il faudra se préparer à des périodes où nous n’aurons plus d’eau dans nos robinets dans certaines zones ».

Alors comment ralentir le phénomène? Il faudrait un changement global, préconise Emma Haziza, « car le problème ne vient pas de la personne qui prend sa douche le matin »: « Il va falloir avoir une vraie sensibilisation à l’importance de l’eau. Il va falloir commencer à changer nos modes d’agricultures, nos modes industriels. Ce sont l’agriculture et l’industrie qui consomment le plus d’eau ».

02/11/2017

http://rmc.bfmtv.com/

Commentaire:

Et seul le consommateur paie! D’autre part à l’industrie il faut compter avec le refroidissement des centrales nucléaire. En cas de sécheresse, on les ferme? On parie que non! On les déplacera alors?

D’autre part, on nous parle de déssalement d’eau de mer, car pas touche au maïs (Il sert à fabriquer de l’agrocarburant!) . Et avec quelle énergie? De nouvelles centrales nucléaires?

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin