24 septembre 2017 ~ 0 Commentaire

édito (npa)

npa 29 vertic

L’URGENCE : CONSTRUIRE UNE MOBILISATION UNITAIRE CONTRE LA CASSE SOCIALE

Depuis l’élection de Macron, une vaste offensive a été lancée contre les droits sociaux, les libertés démocratiques. Le 12 septembre et le 21 nous étions des centaines de milliers dans la rue contre les ordonnances de démantèlement du Code du Travail, premier volet d’un ensemble devant s’attaquer, notamment, à la protection sociale et notamment aux retraites, à l’indemnisation du chômage, au statut et aux rémunérations des fonctionnaires, toutes mesures frappant les classes populaires et, au premier chef, les femmes et les jeunes.

Dans ce combat, le  NPA a proposé depuis mai dernier que se construise nationale- ment et dans les villes du pays, des cadres unitaires de mobilisation rassemblant syndicats, associations, partis, toutes et tous les militantEs ayant la volonté de mener ce combat.

Nous souhaitons qu’ils contribuent à construire une grève de masse contre le gouvernement. Ces cadres, dans diverses formes, nous avons, avec beaucoup d’autres, commencé à les construire et ils sont très actifs dans la réalisation des mobilisations depuis les élections.

Nous avons besoin de cette unité pour gagner.

Au début de l’été, Jean Luc Mélenchon a décidé d’organiser seul, au nom de la France insoumise, une Marche nationale à Paris le 23 septembre contre les ordonnances. Toute initiative de mobilisation contre les ordonnances et la politique de casse sociale de ce gouvernement doit aider pour construire ce front unitaire dont nous avons besoin.

Aussi, très rapidement, les porte-parole du NPA ont proposé à Jean Luc Mélenchon de construire ensemble un cadre unitaire national dans la durée, et y compris de faire du 23 septembre une manifestation unitaire, première étape d’une action commune contre les politiques d’austérité et d’atteinte aux droits démocratiques. Le PCF, et d’autres mouvements, ont fait des propositions allant dans le même sens.

Malheureusement, Jean-Luc Mélenchon et la France insoumise ont refusé ces propositions, voulant maintenir le 23 septembre comme une initiative dirigée et organisée par la seule France Insoumise. C’est regrettable et cela fait apparaitre cette manifestation comme concurrente avec la grève du 21 auprès de nombreux secteurs.

Le NPA, Olivier Besancenot, Philippe Poutou et Christine Poupin ses portes paroles, ont été présents le 23 septembre sur un point fixe angle Boulevard Beaumarchais / Chemin Vert en solidarité avec les nombreux/ses manifestantEs dans les rue de Paris ce jour-là.

Pour réaffirmer que la réalisation de l’unité dans la mobilisation politique et sociale ne peut se faire que par la construction de cadres unitaires pour construire des grèves et des mobilisations de rues capables de bloquer l’économie pour faire céder le gouvernement.

C’est pour toutes les organisations engagées dans la lutte contre les attaques de Macron une nécessité incontournable.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin