09 août 2017 ~ 0 Commentaire

sable (ouest france)

trebeurd

Extraction de sable : le patron des pêcheurs n’ira pas à Bercy

« Les gouvernements restent sourds à nos appels alors que depuis 2009, on répète qu’un désastre écologique est en jeu » lance Alain Coudray pour qui « la situation n’a que trop duré ».  Alors qu’une délégation trégorroise d’opposants à l’extraction de sable en baie de Lannion sera reçue le 30 août au ministère de l’Économie et des Finances, le patron des pêcheurs costarmoricains annonce qu’il la boycottera.

Le vent de la contestation se lève de nouveau sur le Trégor : le Peuple des Dunes, rejoint par d’autres associations locales, appelle les opposants à l’extraction de sable en baie de Lannion à se remobiliser. Au nom de la défense de l’environnement mais aussi de l’économie locale, touristique et maritime. « Car le décret d’autorisation signé en 2015 reste en vigueur : les extractions, suspendues à ce jour, pourraient reprendre dès le 1er septembre. » Cette nouvelle manif se déroulera dimanche à Trébeurden, à 10 h.

« Une énième rencontre »

Une autre échance attend les Trégorrois : une délégation sera reçue le 30 août au ministère de l’Économie et des Finances, où sera abordé le dossier de l’extraction, vigoureusement contestée par la population et les élus locaux. Cette délégation sera composée du député Éric Bothorel (LREM), de Joël Le Jeune, le maire de Trédrez-Locquémeau et président de Lannion-Trégor communauté et d’Alain Bidal, du collectif Peuple des Dunes. Alain Coudray, lui, n’en sera pas.

« À quoi bon cet énième rencontre avec un ministre ? réagit le patron des pêcheurs costarmoricains, qui y a été convié. Sur ce dossier, nous nous sommes déjà entretenus avec Arnaud Montebourg, puis Emmanuel Macron. Il y a eu aussi Ségolène Royal… J’estime que les représentants de l’État ont toutes les cartes en main pour trancher. Et depuis bien longtemps : nos arguments sont les mêmes depuis 2009. Et notre nouveau président de la République est bien au fait du dossier, pour avoir lui-même signé le décret d’autorisation de l’extraction de sable en tant que ministre de l’Économie. » Cette réunion, le président du comité départe-mental des pêches a donc décidé de la « boycotter ».

« Je n’en attends rien, car depuis le début, on ne nous écoute pas. » Amer, Alain Coudray évoque le « désastre écologique » redouté par l’extraction de sable. « On est bien placés pour mesurer son impact : rien que sur le banc de La Horaine, nos pêcheurs sont plus qu’inquiets… » poursuit celui qui représente 290 bateaux costarmoricains.

La nomination au ministère de la Transition écologique de Nicolas Hulot, qui s’était positionné en 2013 contre l’extraction de sable en baie de Lannion, avait fait naître des espoirs chez les opposants… « Nous avons attendu, sans rien voir venir de positif pour nous pour l’instant.»

08/08/2017 Céline Martin

http://www.ouest-france.fr/

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin