09 août 2017 ~ 0 Commentaire

max (ouest france)

manifestants-hopital-SUD

Max Querrien soutient les urgentistes La bataille pour maintenir les deux médecins urgentistes continue.

Dans un communiqué du Parti ouvrier indépendant démocratique, l’ancien maire défend les urgences de Paimpol. Du haut de ses 96ans, Max Querrien est bien décidé à se battre. L’an- cien maire de Paimpol, de 1961 à 1995, a été à l’initiative de la création de l’hôpital qui porte son nom. Un établissement où le service des urgences est aujourd’hui menacé.

Le Parti ouvrier indépendant démocratique (POID) a publié un communiqué, mardi 1eraoût, rappelant les intentions de l’Agence régionale de la santé (ARS) vis-à-vis des urgences à Paimpol. Dans celui-ci, Max Querrien s’est prononcé clairement: « J’espère que le service des urgences sera pleinement maintenu », c’est-à-dire avec les deux urgentistes.

Manifestation le 9 septembre

Mais, dans un communiqué de l’ARS daté du 18juillet, on pouvait lire: « L’ARS s’est engagée avec les acteurs hospitaliers dans des travaux visant à assurer un fonctionnement régulier sur la durée du service des urgences. La mise en place d’une équipe territoriale unique de médecins urgentistes entre Saint-Brieuc et Paimpol est envisagée. »

« Ce communiqué ne fait pas mention du maintien des deux médecins urgentistes demandé par près de 10 000 signataires de la pétition. La mise en place d’un service commun entre Saint-Brieuc et Paimpol ne garantit qu’une seule chose : la fermeture à terme des urgences de Paimpol », souligne le POID.

« Chacun sait que derrière l’ARS il y a l’application de la politique gouvernementale de réduc- tion des dépenses de santé, il y a l’application de la loi Touraine qui dans la continuité des lois précédentes a abouti à la fermeture de la maternité, de la chirurgie et de la pédiatrie. »

« Le maintien de deux médecins urgentistes est une exigence démocratique. C’est cette exigence qui s’exprimera le 9 septembre dans la manifestation appelée par le comité de défense de l’hôpital pour le maintien des deux médecins urgentistes, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 », rappelle le POID qui invite à nouveau les Paimpolais à y participer massivement.

05/08/2017

http://www.ouest-france.fr/

paimp

Lire aussi:

Facebook du comité de soutien

Urgences de l’hôpital :  » Maintenir la pression » (Le Télégramme)

Le comité de défense ne lâche rien (LT)

Commentaire:

Nos lecteurs n’ont probablement pas entendu parler du POI et de ses dissidents du POID. Les plus anciens se souviendront de Schivardi, Gluckstein et Lambert leurs dirigeants les plus célèbres? Il serait aux dernières nouvelles en train d’entrer dans « la France Insoumise ».

POI sur Wikipedia

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin