15 février 2017 ~ 0 Commentaire

mafia et république” (les inrocks)

mafia et république” (les inrocks) dans Histoire mafiaz-tt-width-604-height-403-crop-0-bgcolor-000000-lazyload-0
Georges Boucheseiche, du gang des Tractions-avant, utilisé par le Sdece (contre-espionnage français) dans les années 1960
.

Les documentaires édifiants sur une relation trouble

Mafia et République, série documentaire en trois parties de Christophe Bouquet, coécrite par Pierre Péan, explore les relations troubles entre la mafia corse et la vie politique française des années 1940 aux années 2000. Les trois épisodes, disponibles en replay sur Arte, relatent comment les mafias naissent, comment le gaullisme s’est appuyé sur elles à une époque, et comment elles ont réussi à être influentes dans la politique en France.

“De nombreux mafieux deviennent agents du Sdece ou du SAC”

Pierre Péan, que nous avions longuement interviewé à ce sujet, affirmait ainsi à propos des origines de la mafia : “Après 1945, il faut bien comprendre que l’Etat est à reconstruire. Il n’y a plus de police ou de services de sécurité pour maintenir l’ordre. De nombreux mafieux devien- nent agents du Sdece (Service de documentation extérieure et de contre-espionnage) ou du SAC (Service d’action civique police parallèle sous de Gaulle).”

“Pour protéger le nouveau RPF, un service d’ordre comprenant des mafieux est constitué”

Le deuxième épisode est justement consacré à cette période : “Aux services de la France (1945-1975)”. Pierre Péant relate que le pouvoir gaulliste a alors eu recours aux mafieux pour faire face à la pression de l’Organisation armée secrète (OAS) notamment : “Pour protéger le nouveau RPF, un service d’ordre comprenant des mafieux et des gens douteux est constitué. Et, après le coup d’Etat de 1958 mené par les généraux en Algérie, le pouvoir gaulliste, fragile, surtout face à l’OAS, recourt encore plus à des gros bras.”

“Jean-Marc Ayrault et Manuel Valls ont pris le problème à bras-le-corps”

La dernière partie, “La République gangrenée (1975-2016)”, dresse un constat assez accablant, même si “Jean-Marc Ayrault et Manuel Valls ont pris le problème à bras-le-corps sans se préoccuper des conséquences politiques” : “Contrairement à l’ex-patron du rensei-gnement intérieur Bernard Squarcini qui, à force de vouloir rendre des services à ses amis corses, a visiblement dépassé la ligne rouge. Aujourd’hui, il peut encore y avoir des relais locaux mais ce n’est plus comparable avec ce que l’on a pu connaître”, conclut Pierre Péan. 

14/02/2017

arte.tv

http://www.lesinrocks.com/

Commentaire: « Après 1945, il faut bien comprendre que l’Etat est à reconstruire » oui mais pas avec les communistes, les FTP et autres résistant armés, trop à gauche et certains intégrés à l’armée et aux CRS. Ne restaient que les truants!

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin