14 mars 2016 ~ 0 Commentaire

une brèche s’est ouverte (anti-k)

valeurs-actuelles

Il est possible d’imposer le retrait de la loi El Khomri

L’appel à la mobilisation de la jeunesse et des organisations syndicales locales pour le 9 mars a bousculé l’agenda de passivité que voulaient imposer les bureaucraties syndicales face au projet de loi El Khomri.

La pétition signée massivement par plus de 1 million de personnes et qui peut encore très largement augmenter,  L’appel à la mobilisation du 9 mars issus des réseaux sociaux puis relayé par les organisations de jeunesse a ouvert une brèche dans la situation politique. Le succès des mobilisations de la journée, massives dans tout le pays (450 000 manifestants), notamment dans la jeunesse scolarisée, mais aussi dans une frange significative des salariés, bien au-delà des équipes militantes, ouvre la possibilité d’un mouvement d’ensemble, 10 ans après le CPE (Contrat de première embauche).

L’irruption de la jeunesse sur la scène politique et la multiplication des oppositions ouvrières et populaires a mis le projet de loi au centre des discussions dans tout le pays : avec ce début de mobilisation, c’est la possibilité d’imposer le retrait de la loi Travail de mettre un coup d’arrêt à l’offensive gouvernementale  qui se profile.

Les enjeux du mot d’ordre de retrait du projet de loi Pourquoi le retrait? Même si l’oppo- sition à la loi grandit de jour en jour, il reste tout un travail d’information et d’explication à effec- tuer. Face à la contestation, le gouvernement et une partie des bureaucraties syndicale veu- lent orienter la discussion sur des amendements au projet de loi, attirant l’attention sur certains aspects secondaires.

Mais nous devons expliquer que le cœur de la loi, c’est la possibilité de déroger au Code du Travail et aux conventions de branche dans un sens défavorable par le biais d’accords d’entreprises. C’est tout simplement vider le Code du Travail de sa substance en sapant le cadre d’égalité entre salariés sur le plan national.

Dénoncer l’ensemble de la politique du gouvernement Cette mobilisation cristallise le rejet de la politique du gouvernement Valls (premier ministre) et Macron (économie), de toute la politique réactionnaire menée par le gouvernement depuis 2012: loi Macron, blocage de l’accueil des réfugiés, COP21, NDDL (Notre-Dame-des-Landes), état d’urgence….

La loi El Khomri devient le catalyseur de tout le rejet qu’entraîne la politique d’austérité, liberticide de Hollande. Dans les discussions sur le projet de loi, on sent que dans une partie de la jeunesse et du monde du travail, c’est toute une politique anti-ouvrière, pro-patronale, liberticide etc. qui est rejetée. Un état d’esprit de remise en cause plus globale de la politique du gouvernement et même de la société actuelle qui était présent de manière souterraine dans toute une série de luttes.

Notre rôle, est d’aider le mouvement à s’organiser autour de l’exigence de rejet de la loi, se développer, bloquer les manœuvres de division. Il nous faut aussi accompagner la politi-sation de la jeunesse mais aussi les évolutions qui s’opèrent dans les milieux militants et parmi bien des salariEs, donner une expression à ce rejet plus général, en part de l’expérience vécue des mille petites et grandes vexations et atteinte à notre dignité.

Derrière la dénonciation de cette loi, c’est toute la société capitaliste en crise avec son cortège d’horreurs que nous pouvons dénoncer, c’est l’aspiration à une autre société fondée qu’il faut exprimer. En clair : combiner dénonciation de la loi et dénonciation du gouvernement et de cette société capitaliste.

Combiner mots d’ordre du retrait et revendications propres Pour mettre en mouvement les différents secteurs de notre classe sociale, mettre en avant le mot d’ordre de retrait, même agrémenté d’une dénonciation d’ensemble, ne sera pas suffisant : les mots d’ordre propres à chaque secteur seront déterminants. En 2010, les secteurs en grève reconductible majoritaires étaient ceux qui se battaient aussi sur leurs propres objectifs.

C’est l’idée que c’est le moment de régler nos comptes, qu’il faut profiter de l’occasion pour faire reculer les patrons, pour s’attaquer à leur toute-puissance. Le succès de la grève du 9 mars chez les cheminots contre la remise en cause du RH 077 (leur «code du travail»: Règle- ment SNCF du travail), avec des chiffres de grévistes très importants (plus qu’en 2014) et la perspective d’une grève reconductible à partir du 31 mars qui commence à être popularisée par les équipes militantes est un des éléments importants de la situation. Dans cet objectif la question des caisses de grèves est une question qu’il faut commencer à poser dans les syndicats et cadres unitaires.

Pour une politique indépendante des bureaucraties syndicales Nous faisons face à deux politiques différentes des bureaucraties. L’une (derrière la CFDT, l’UNSA etc.) consiste à défendre ouvertement une politique d’amendement de la loi. Et l’autre aile de la bureaucratie, qui a été obligée à donner cours au mot d’ordre de retrait du projet et d’une journée de grèves et des mobilisations pour le 31 mars, mais qui essaie d’empêcher une mobilisation décisive contre le gouvernement, dont la tactique consiste à chercher à empêcher toute dynamique de grève de masse.  La tactique d’empêcher de manifester toutes et tous au même endroit à la même heure.

C’est la tentative qu’a faite la CGT (avec d’autres) le 9 à Paris, même si elle n’y est pas arrivée forcément sur tout le territoire (pas mal de villes où manifs communes étudiants-sala- riés).

La meilleure manière de mettre en échec ces stratégies de démobilisation à cette étape, c’est d’accélérer la mobilisation des secteurs les plus avancés, en particulier dans la jeunesse, de continuer de se prononcer au niveau syndical, de se coordonner et de persévérer pour défendre une nouvelle journée d’ensemble de grève et de manifestations dès la semaine prochaine,  jeudi 17, la date qui est d’ores et déjà annoncée par l’UNEF et les AG des facs. (…)

http://www.anti-k.org/il-est-possible-dimposer-le-retrait-de-la-loi-el-khomri

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin