14 septembre 2013 ~ 0 Commentaire

Des pauvres plus pauvres, des riches plus riches (AE)

Des pauvres plus pauvres, des riches plus riches (AE) dans Austérité taxe_pauvres

Les nouvelles sur le front de la pauvreté en France ne sont pas bonnes.

L’Insee, en publiant les résultats de son enquête sur les revenus des ménages en 2011, confirme ce que les organismes de terrain pressen-taient : le nombre (8,7 millions) et le taux (14,3 %) de personnes vivant en-dessous du seuil de pauvreté a augmenté en 2011 pour la troisième année consécutive. Entre 2008 et 2011, le nombre de personnes en situation de pauvreté a progressé de 900 000, dont 200 000 entre 2010 et 2011[1]. Quant au taux de pauvreté, il a progressé de 1,3 point depuis 2008, et de 0,3 point entre 2010 et 2011, un ralentissement que l’Insee souligne, mais qui n’est qu’une médiocre consolation. Conséquence de la crise, bien sûr. Mais elle n’est pas la seule raison de cette paupérisation croissante.

En effet, entre 2008 et 2011, le niveau de vie médian (celui tel que moitié de la population concernée dispose de plus et moitié de moins) du vingtième le plus aisé de la population a progressé de 3,3 %,tandis que celui du dixième le moins favorisé a diminué de 1,8 % : malgré la crise les premiers ont vu leur niveau de vie augmenter de 200 € par mois, les seconds l’ont vu diminuer de 15 € . Encore ces chiffres sous- estiment-ils légèrement la réalité, car la hausse des prix frappe davantage les ménages les plus pauvres en raison de la hausse rapide des loyers et de la part plus importante de l’alimentation dans leur budget.

Toujours est-il que l’affirmation selon laquelle « les pauvres deviennent plus pauvres et les riches plus riches », infondée jusqu’en 2008 en France, est devenue une réalité. Ce n’est donc pas seulement la crise qu’il convient d’incriminer, mais aussi la répartition des revenus.

Autre observation qu’il vaut la peine de souligner : parmi les adultes d’âge actif (18-60 ans) en situation de pauvreté, la grande majorité travaillent (2 millions) ou sont au chômage (1million), et seuls 1,4 million (étudiants non compris) sont inactifs. La progression de travailleurs pauvres est continue depuis 2005, et ce sont ainsi 200 000 travailleurs supplémentaires qui, depuis cette date, sont tombée en-dessous du seuil de pauvreté. Ceux qui parlent d’« assistanat » pour dénoncer l’aide sociale savent-ils seulement que les pauvres d’âge actif sont des travailleurs en emploi dans près d’un cas sur deux ? Quant aux enfants et jeunes de 15 ans ou moins, 300 000 d’entre eux sont venus grossir les chiffres de la pauvreté depuis la même date.

Enfin, dernière observation, parmi les pauvres, ce sont les plus pauvres dont le nombre augmente le plus. En effet, l’Insee mesure deux seuils de pauvreté : le premier, le plus usité, est égal à 60 % du niveau de vie médian (soit 977 euros, ce qui correspond à environ le double du RSA « socle » actuel), le second étant égal à 50 % du niveau de vie médian (soit 790 euros, à peu près l’équivalent du minimum vieillesse actuel). Or, si le nombre de personnes en-dessous du seuil de 60 % a augmenté de 200 000, neuf dixièmes de cette progression résultent de l’augmentation du nombre de personnes en-dessous du seuil de 50 %. Un constat inquiétant, car il signifie que ceux qui tombent dans la trappe à pauvreté voient leur sort se dégrader profondément. Denis Clerc – Alternatives économiques - 13 Septembre 2013


[1] L’Insee ayant utilisé pour déterminer les revenus du patrimoine une enquête de 2010, cette nouvelle enquête l’a amené à revoir à la hausse les chiffres de la pauvreté en 2010. En revanche, les chiffres des années antérieures s’appuient sur une enquête « patrimoine » de 2004, si bien qu’ils ne sont pas tout à fait comparables.

http://alternatives-economiques.fr/blogs/clerc/2013/09/13/des-pauvres-plus-pauvres-des-riches-plus-riches/

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Rocutozig |
Tysniq |
Connorwyatt120 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Rafredipen
| Agirensemblespourpierrevert
| Buradownchin